Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘monde’

terre2(Notre voeu pour le Jour de la Terre)

Nous nous engageons
aujourd’hui et chaque jour
à te sortir de ta crise de pollution !
 
Tu peux compter sur notre participation !
Nous le faisons pour toi pour nous
pour les générations futures !
Nous avons besoin d’air pur !
 
Nourris tout le monde !
Continue à nous donner de tes richesses
qui abondent !
 
Nous allons prendre bien soin de toi !
Promis ! Nous referons de toi un paradis
comme tu l’étais avant !
 
Notre environnement est si beau à regarder !
Il ne faut pas le polluer !
On ne veut pas mettre des masques à oxygène
pour respirer
comme nous le voyons parfois à la télé !
 
Vive l’air pur que tu nous offres avec gratuité !
Donne à tous de l’eau pure !
Tu es notre Terre, notre Mère, notre Avenir !
 
Réveille toutes les consciences !
Empêche-nous de te polluer avec indécence !
Empêche-nous de rendre gris et brun ton ciel si bleu, si divin !
On va tous se donner la main !
 
Tous les enfants de tous les coins de la Terre
auront leur jardin
leur beau lopin vert !
 
Nos industries et gouvernements nous promettent beaucoup d’argent !
Des postes brillants !
Mais à quel prix ! Nous te polluons tout le temps !
 
Nous ne voulons ni guerre ni pollution !
Nous voulons vivre ensemble en harmonie, sans discorde
avec une nature toujours verte et propre !

 

Carl, Nadia, Lisa, Zohra, Marie, Zara – Atelier de création littéraire animé par Bernard Anton, Ph. D.

Publicités

Read Full Post »

On me reproche d’être écolo, de faire de la protection de la nature, ma loi et mon credo. On me dit : « Tu penses sauver la planète ! C’est rigolo ! Tous s’en balancent ! Tu travailles en solo ! »

Je réponds : « Nous sommes plusieurs à trouver la Terre belle et vulnérable comme tout être. Elle a besoin de soin, d’amour, d’un brin de considération. Il faut la traiter d’une façon juste et intègre, sinon elle se rebelle, alors c’est la désolation. On ne peut polluer l’air impunément, notre seule maison, notre seule atmosphère. On ne peut éventrer arbres et montagnes indéfiniment. On ne peut entasser poubelles, résidus électroniques, ferraille, démesurément. Les rebuts s’accumulent et ne se dissolvent pas. Des gens vivent sur des montagnes de déchets et n’en sortent pas . Nous sommes tous responsables de la beauté de la Terre et de ses dégâts. »

On me dit : « C’est plutôt théorique ton affaire, même les scientifiques se disputent, ne s’entendent pas. »     

Je réponds : « Plusieurs nous alertent, pas pour leur prestige, mais pour notre bien-être, pour l’avenir des générations et de la planète. Ils nous montrent l’ampleur des faits réels et tangibles : calotte glaciaire qui fond, îles qui disparaissent, assèchement des lacs, désertification, relocalisation de villages, inondations, disparition d’espèces végétales et animales, intensification des tornades. C’est notre lot quotidien. Des milliards d’individus en souffrent, pâtissent. Il faut tout faire pour éviter le précipice ! »

On me dit : « Depuis toujours, tempêtes, tornades, inondations, volcans, tremblements de terre, refroidissements et réchauffements climatiques bouleversent le globe. Ce n’est pas le CO2 de l’auto ou des industries de grande production qui déterminent la météo. C’est plutôt les variations cycliques des rayons cosmiques, les modifications d’orbite, le champ solaire magnétique. »

Je réponds : « Ce que je sais, c’est qu’on n’a pas le droit de contaminer nos cours d’eau. On n’a pas le droit d’irriguer par avion des milliers d’hectares, de forêts, de champs et de vergers avec du pesticide qui est du pur poison. On ne peut tuer à cause d’un insecte toute la flore et la faune. On ne peut gaver les peuples de produits chimiques par voie aérienne, terrestre, maritime ou alimentaire et leur dire que ce ne sont pas de doses mortelles, qu’ils survivront. On n’a pas le droit de polluer la biosphère et rendre abject ce qui est propre et bon. On n’a pas le droit de mettre en péril la survie de l’humanité et de léguer une Terre inhabitable aux autres générations. »

Bernard Anton, Ph. D., auteur, professeur, conférencier, vice-président du Parti Vert du Comté de Prévost. Visitez le site Web http://www.bernardantoun.com/

 

[1] Des milliers de personnes vivent dans des bidonvilles construits sur des montagnes de déchets au Brésil, au Bangladesh et aux Philippines dont le célèbre Smokey Mountain appelé ainsi parce que la fumée des déchets qui brûlent en dégageant du méthane n’arrête jamais.

Read Full Post »